top of page

Notre histoire

Solastalgie et éco-anxiété

 

petite_pousse_eco-anxiété
Les personnes éco-anxieuses sont lucides
dans un monde qui ne l’est pas 

Dr Alice Desbiolles

eco anxiété 3.png

Qu'est-ce que la solastalgie ?

La solastalgie est un terme qui décrit les réactions émotionnelles ressenties en réponse aux changements environnementaux et écologiques.

 

Elle inclut la détresse psychologique et existentielle ressentie face à la dégradation de l'environnement.

 

Il y a une corrélation entre la détresse ressentie par les écosystèmes et celle vécue par les individus.

Le mot « solastalgie » est construit avec le latin sōlācium (confort) et le grec algia (douleur). Une douleur liée à l’absence de consolation ou de réconfort causés par les changements perçus dans l’environnement de la personne qui en souffre.

Qu’est-ce que
l’éco-anxiété ?

L'éco-anxiété, se réfère spécifiquement à l'anxiété et au stress associés à la dégradation de l'environnement. C'est une inquiétude liée à un environnement en constante évolution, où l'élément clé est l'incertitude. Les personnes souffrant d'éco-anxiété peuvent se poser des questions telles que : "Dans quel monde mes enfants vont-ils grandir ? Quelles catastrophes climatiques vais-je vivre ? Quel impact ces changements auront-ils sur mes proches et sur la biodiversité ? Comment les gens vont-ils survivre aux conditions climatiques extrêmes ? Y aura-t-il un effondrement économique ?"

Il est important de noter que l'anxiété écologique correspond à une réalité et n'est pas nécessairement pathologique. C'est une réaction normale. Même une anxiété écologique intense peut être constructive et adaptative, car elle peut conduire à des actions écologiquement engagées.

eco anxiété 2.png
eco anxiété rosée herbe

L'impact de l'éco-anxiété

L'impact de l'éco-anxiété dépend également des stratégies de régulation émotionnelle mises en place par la personne. La non-acceptation, l'ignorance, la lutte, l'évitement ou la suppression émotionnelle, l'isolement social et l'inaction peuvent aggraver la souffrance et la rendre chronique.

Les ressources pour mieux vivre son éco-anxiété ou sa solastalgie, vont être la recherche de soutien social (trouver des semblables !), une acceptation de ces émotions, de pratiquer l’auto-compassion, et de s'engager dans des actions de résolution de problèmes individuels et locaux. Il est important de comprendre que les émotions sont un moyen d'accéder à ce qui est important pour nous, et qu'il serait dangereux de les supprimer ou de les éviter.

Les ressentir, les observer, les accepter et agir en accord avec nos valeurs sont des approches bénéfiques.

La compréhension et la sensibilisation de l'entourage de la personne est également importante. Il est fréquent que les personnes souffrant d'éco-anxiété se sentent incomprises et se heurtent à des réactions inadaptées de la part de leurs proches, telles que la minimisation ou la banalisation de leur souffrance, le déni ou l'évitement des enjeux écologiques actuels.

Ces réactions chez les proches peuvent engendrer un sentiment de honte et de culpabilité vis-à-vis de ces émotions, conduisant ainsi à l'isolement de la personne.

Si la souffrance est trop grande n'hésitez pas à vous faire accompagner. 

bottom of page